Sa réussite au théâtre est désormais confirmée. En 2003, dans la comédie satirique T for Terrorist, son personnage incite celui joué par Sayed Badreya à se révolter contre un réalisateur qui veut l’enfermer dans un rôle de terroriste islamiste uniquement parce qu’il est d’origine arabe[56]. Antithèse du flic habituel, il s’apparente plutôt à un, « la révélation d’un personnage très fort, remarquablement interprété par Tony Shalhoub », « béni d’avoir pu tomber entre les mains de talentueux scénaristes », « Les gens ne réalisent pas qu’il a des origines, « J’aime faire des choses différentes de celles que j’ai déjà essayées », « davantage d’un film fait maison que d’une comédie subtile et complexe sur le thème de la vanité, « le réalisateur Tony Shalhoub est tout aussi lumineux et nuancé que l’acteur. Il foule à nouveau les planches du théâtre de Broadway en 2010 grâce à son ami Stanley Tucci qui le fait jouer dans sa nouvelle mise en scène de Lend Me a Tenor au théâtre Music Box[72],[73]. Même si j’apprécie toujours mes rôles à l’écran, la scène constitue une vraie récompense », « On a toujours pensé que Tony serait super car on savait qu’il l’interpréterait de façon subtile et réaliste alors que beaucoup d’acteurs l’auraient interprété de façon exagérée. [16] He returned to series television in 1999, this time in a lead role on Stark Raving Mad, opposite Neil Patrick Harris. Après sa naturalisation américaine, il réussit à trouver un emploi comme transporteur et vendeur de viande dans le Wisconsin[1],[2]. L’acteur ne se laisse pas enfermer dans le rôle d’Adrian Monk. Tony's first audition after arriving in Los Angeles was for Italian cabdriver Antonio Scarpacci in the long-running sitcom Wings (1990), which also starred Tim Daly and Steven Weber.Tony next had roles in Men in Black (1997), Men in Black II (2002), Galaxy Quest (1999) and Thir13en Ghosts (2001). Le critique du New York Times a été ému par la prestation de Tony Shalhoub : « [Il] insuffle à son personnage une tendresse mélancolique qui n’est jamais larmoyante. Tony Shalhoub fait le grand écart entre blockbusters et films indépendants ou à sortie limitée au cours de la même décennie en jouant dans The Adventures of Beatle, un thriller avec Ever Carradine, Michele Hicks et Jeffrey Dean Morgan, Custody, un drame selectionné au Festival du film de Tribeca, et Revenger, un film d’action avec un personnage de tueur à gages transgenre joué par Michelle Rodríguez[105],[106],[107]. The ninth of ten children of Joseph and Helen (nee Seroogy) Shalhoub, both of whom were of Lebanese descent and adherents of the Maronite Church in Lebanon, an eastern arm of the Catholic Church. Shalhoub was introduced to acting by an older sister who put his name forward to be an extra in a high school production of The King and I. En 2008, il met à nouveau sa voix à contribution pour la lecture de The Cricket in Times Square, un livre pour enfants de George Selden publié en 1960[70]. In May 2020, Shalhoub revealed that he and his wife Brooke had tested positive for COVID-19 the previous month, remarking that "we really are all Monk now", and that they had recovered after "a pretty rough few weeks". Elle permet à l’acteur de retravailler son accent italien puisque Luigi est une Fiat 500[68]. Attended Yale University, where his friend, Was nominated for Broadway's 1992 Tony Award as Best Actor (Featured Role - Play) for. The musical, with music and lyrics by David Yazbek and book by Itamar Moses, ran from November 11, 2016 through December 23, 2016. Shalhoub affected an Italian accent for the role. « Lorsque mes frères et sœurs rentraient de l’école, je courrais à l’étage de la maison où ils dormaient pour les réveiller et leur jouer des sketchs de pacotille que j’avais inventés ou que j’avais vus à la télé[1]. Publicity Listings I still think of myself as a stage actor. [22] He provided the voice of Luigi, a 1959 Fiat 500 who runs a tire shop, in the 2006 Disney/Pixar film Cars and its 2011 and 2017 sequels, Cars 2 and Cars 3, respectively. Spent four seasons with the American Repertory Theatre in Cambridge, Massachusetts. » Sa grande sœur Susan lui fait vivre sa première expérience de théâtre à six ans en le faisant participer à une représentation de la comédie musicale Le Roi et moi dans son lycée[1],[5]. To my fellow nominees, whoever they are - I'm not that familiar with their work - I just want to say, there's always next year - except, you know, for Ray Romano. David Hoberman déclare : « On a toujours pensé que Tony serait super car on savait qu’il l’interpréterait de façon subtile et réaliste alors que beaucoup d’acteurs l’auraient interprété de façon exagérée. Sa carrière se diversifie encore lorsqu’il devient le doubleur du personnage de Luigi à partir de 2006. « J’aime faire des choses différentes de celles que j’ai déjà essayées », dit-il dans une interview en 2004[61]. Les critiques sont dithyrambiques envers son acteur principal : pour Le Monde, il est « l’un des héros les plus surprenants et les plus attachants de séries policières. Il reprend tout d’abord son rôle d’Alexander Minion pour le deuxième et troisième épisodes de la tétralogie Spy Kids de Robert Rodriguez en 2002 et 2003[52]. J’ai travaillé avec un, « Une partie du problème de nos vies dans un monde, « une suite de postures caricaturales finissant quasi systématiquement dans la, « il est complètement sans filtre et n’éprouve aucun remord, ce qui est assez libérateur pour un acteur », « Avoir des enfants, déclare l’acteur, vous force à vous ouvrir encore plus sur le monde qui vous entoure. Enfin, il est également l’oncle du monteur et réalisateur Michael Matzdorff et le cousin de l’animateur de radio d’origine germano-libanaise Jonathon Brandmeier[61],[127],[128]. At the time of their wedding, Adams had an adopted daughter, Josie Lynn (born 1989), whom Shalhoub adopted. En 1999, il tient de nouveau un rôle récurrent à la télévision dans la série Stark Raving Mad, toujours sur la chaîne NBC. « J’ai toujours rêvé de devenir comédien. Shalhoub, the ninth of ten children, was born and raised in an Arabic-speaking Maronite Christian family[1] in Green Bay, Wisconsin. Toutefois, les critiques sont mitigées. Plus tard, en 1992, il partage la scène avec Judd Hirsch dans Conversations with My Father de Herb Gardner[11]. Il fait de même en 2009 pour le premier court métrage de sa femme Brooke intitulé Pet Peeves[60]. En jouant Charlie, le fils d’un immigré juif d’origine russe ayant essayé de s’intégrer à Manhattan, Tony Shalhoub est nommé pour le Tony Award du meilleur second rôle dans une pièce[38]. La scène décisive où Joe implore son père de lui donner sa bénédiction pour sa nouvelle carrière – et celui-ci refuse – est interprétée avec une justesse émotionnelle absolument naturelle qui la rend encore plus émouvante[79]. Elle rassemble notamment plus de neuf millions de téléspectateurs pour son dernier épisode le 4 décembre 2009[45]. Is a huge fan of the NFL's Green Bay Packers and holds season tickets. L’acteur est repéré pour jouer plusieurs rôles à la télévision, notamment un terroriste dans un épisode de la série Equalizer en 1986[12]. Cette section est vide, insuffisamment détaillée ou incomplète. This Shalhoub family was from Lebanese origin, and later Tony’s father shifted to the United States. Deux ans plus tard, les deux amis se retrouvent dans le film burlesque Les Imposteurs avec Oliver Platt, Allison Janney, Alfred Molina et Steve Buscemi. Il a désormais acquis assez d’argent, de pouvoir artistique et d’influence à Hollywood pour pouvoir briser les stéréotypes. Mais son arrivée à l’hôtel connaît de multiples rebondissements et catastrophes en série[75]. For his work on Broadway, he has received four Tony Award nominations, winning a Tony Award for Best Actor in a Musical for his performance as Tewfiq Zakaria in The Band's Visit. No Pain No Gain remporte un succès notable au box-office international et Tony Shalhoub rejoint à nouveau l’année suivante une production de Michael Bay intitulée Ninja Turtles[99],[100]. […] Je me suis alors retrouvé face à des gens qui avaient choisi d’en faire leur métier et j’ai commencé à croire que je pouvais moi aussi le faire[9]. » Ils vivent principalement à Los Angeles, tout en ayant une maison de vacances sur l’île de Martha’s Vineyard, dans le Massachusetts[120],[121]. L’agence Reuters écrit notamment : « Shalhoub et LaPaglia, récemment libérés de leurs rôles respectifs à la télévision dans Monk et FBI : Portés disparus, délivrent chacun une interprétation comique virevoltante[76]. [9] He was nominated for a 2013 Tony Award for Best Performance by a Featured Actor in a Play for Lincoln Center Theater's production of Golden Boy at the Belasco Theatre. [citation needed]. Celle-ci n’aura pas lieu, mais Tony Shalhoub se veut néanmoins reconnaissant envers les deux réalisateurs[24]. Tony Shalhoub obtient son premier rôle au cinéma en 1986 dans La Brûlure de Mike Nichols avec Meryl Streep et Jack Nicholson. Le personnage de Monk est un détective, ce qu’on a bien sûr déjà vu, mais c’est une sorte de héros improbable, « l’un des héros les plus surprenants et les plus attachants de séries policières. He first appears in "Mr. Monk and the Missing Granny", as a member of a disbanded radical group suspected of involvement in a kidnapping. Nominated for the 2018 Emmy Award in the Supporting Actor in a Comedy Series category for his role as Abe Weissman in. Cette année-là, il intervient tout d’abord dans The Price, une pièce écrite par Arthur Miller en 1968 et mise en scène par Terry Kinney au théâtre American Airlines[89]. In 1994, they adopted another daughter, Sophie (born 1993). In 2005, upon winning his second Emmy Award for. Tony Shalhoub est d’origine libanaise[1]. [11] Shalhoub and his wife appeared in Samuel Beckett's Happy Days in June and July, 2015 in New York City. Received his Bachelor's degree in Drama from the University of Southern Maine in Portland, Maine (1977). Ainsi, les mouvements de son personnage sont réalisées en motion capture par le comédien Danny Woodburn[103]. Now He’s America’s Favorite Mid-Century Dad, « National Society of Film Critics Awards », « USA Network Announces Fifth & Sixth Season Pick-Up and Acquisition of Back-End Strip Rights of the Award-Winning Original Series, Festival international du film de Thessalonique, Award-winning artist Tony Shalhoub kicks off first official SDA-SCA mixer, Tony Nominee Tony Shalhoub on the Unlikely Success of, Getting Pumped: Tony Shalhoub Talks New Movie, Tony nominee Tony Shalhoub 'grateful' to his sister for acting career, Golden Globe du meilleur acteur dans une série télévisée musicale ou comique, Emmy Award du meilleur acteur dans une série télévisée comique, Emmy Award du meilleur acteur dans un second rôle dans une série télévisée comique, Portail des séries télévisées américaines, https://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Tony_Shalhoub&oldid=175486242, Golden Globe du meilleur acteur dans une série télévisée, Primetime Emmy Award du meilleur acteur dans un second rôle, Screen Actors Guild Award du meilleur acteur dans une série télévisée, Personnalité américaine née d'un parent libanais, Page incorrectement traitée par le Module:Unité, Article avec une section vide ou incomplète, Catégorie Commons avec lien local identique sur Wikidata, Page pointant vers des bases relatives à l'audiovisuel, Page pointant vers des bases relatives au spectacle, Page pointant vers des bases relatives à la musique, Article de Wikipédia avec notice d'autorité, Portail:Séries télévisées américaines/Articles liés, Portail:Biographie/Articles liés/Culture et arts, licence Creative Commons attribution, partage dans les mêmes conditions, comment citer les auteurs et mentionner la licence, Prix du public pour un premier film de fiction, Meilleure performance musicale dans l’émission, Meilleure interprétation dans une série comique. Cette œuvre s’inspire de l’autobiographie de Moss Hart, né dans le Bronx en 1904 au milieu d’une famille juive et pauvre d’origine anglaise et devenu plus tard un célèbre dramaturge et metteur en scène à Broadway[82]. In 1995 he had a role in the hit NBC sitcom Frasier in the episode "The Focus Group" as an Arab newsstand owner named Manu Habbib.